Fiesta de fin d’année à la radio

Ce qui relie la plupart des employés de la radio, quelles que soient leurs tâches, ce sont ces ordinateurs sur lesquels ils passent presque tout leur temps. Le « dialogue » entre l’humain et sa machine a désormais remplacé bon nombre de rapports humains, si nécessaires sur nos lieux de travail. Dans les secteurs où les gains de productivité l’ont permis, comme sur certaines chaînes dites « musicales », l’ordinateur a même remplacé le collègue avec qui on échangeait sur le programme qu’on était en train de concevoir. Notre premier auditeur n’est alors plus que cet inconnu qu’on s’imagine chacun à sa façon, à côté d’un autre ordinateur, la radio s’écoutant de moins en moins sur des récepteurs à piles. Dans ce contexte, la visite d’un collègue est bien souvent liée à une panne, à une urgence, à une situation stressante qui oblige à écourter au maximum les échanges. L’ami que vous aviez perdu de vue, mué en dépanneur chronométré, résout le problème et vous laisse à votre solitude technologique. On se serait bien donné rendez-vous à la caf’, mais qui a encore envie d’y rester en dehors des heures strictement dévolues au travail ? Des gens peuvent donc se croiser pendant des années sans savoir qui ils sont et ce qu’ils font dans l’entreprise. Ils ne savent jamais qu’ils ont parfois des passions communes à partager, des astuces techniques à échanger, des envies mutuelles qui pourraient transformer des collègues en amis.

Sur les images : autour des chanteurs-compositeurs Chris Maldah et Miro, les collaborateurs de la radio Jean-Philippe Zwahlen (guitare), Rodophe Bauchau (basse), Joël Marchetti (batterie), Ivor Malherbe (basse), Sébastien Mella (batterie et chant), Boris Bruckler (chant), Jo Erba et Toutoune (DJs), Jean-Marc Juilland (président du SSM Lausanne) et Marlène (employée de la cafétéria).

Au SSM, il nous semblait nécessaire de favoriser des rencontres entre collaborateurs de la radio en dehors d’un cadre professionnel. L’idée guidant la démarche étant la certitude que le simple fait de se connaître aide à s’apprécier, tout en permettant de nouveaux échanges et de nouvelles solidarités. Le 17 décembre dernier, nous avons donc décidé de proposer une soirée réunissant du personnel de toute la radio au Base Bar de Sévelin, à Lausanne. Une occasion unique de voir des musiciens d’Espace 2, de Couleur 3, de la Première et de l’info jouer ensemble sur scène avec des artistes comme Miro et Chris Maldah, invités par Option Musique. Une soirée durant laquelle des dizaines de gens qui ne faisaient souvent que de se croiser stressés dans les couloirs de la Sallaz ont eu l’impression d’être des collègues, parfois presque des amis. Mission accomplie. (Dieser Artikel ist nur auf Französisch vorhanden).

Eric Grosjean

 

 

 

 Einen Kommentar verfassen

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Weitere Sprachen

Rumantsch

English 

Publikationen

Edito
 Medienmagazin

Suche