Contrat Collective SSM-SSR

CCT SSM SSR 2022

De meilleures conditions de travail pour le personnel de la SSR

Allongement du congé de maternité et de paternité, désignation de personnes de confiance pour les cas de mobbing et de harcèlement sexuel, augmentation du salaire minimum et possibilité de réduire son taux d’occupation en fin de carrière sans pour autant prendre sa retraite : telles sont les principales avancées négociées par le SSM avec la SSR pour la nouvelle CCT.

Après d’intenses négociations nous avons obtenu une bonne CCT qui, pour la première fois depuis des années, introduit des améliorations substantielles. Le SSM a mis ce résultat en consultation. À une forte majorité, les membres ont suivi la recommandation de la Conférence professionnelle et accepté la nouvelle CCT, à laquelle la SSR avait également donné son aval précédemment.  La CCT entrera donc en vigueur le 1er janvier 2022 et expirera le 31 décembre 2025.

Voici les principales améliorations qu’apporte la nouvelle CCT :

  • Mesures contre le mobbing et le harcèlement sexuel : introduction d’un nouveau règlement régissant la protection de l’intégrité personnelle et désignation de personnes de confiance à l’interne auxquelles peuvent s’adresser les personnes concernées.
  • Égalité de toutes les formes de vie commune et d’orientation sexuelle : introduction pour les couples homosexuels d’un droit à un congé en cas d’adoption d’un enfant ainsi qu’en cas de maladie du ou de la partenaire.
  • Moins de bureaucratie grâce à un enregistrement simplifié du temps de travail. Le nouveau système de saisie permet à la SSR un meilleur contrôle du temps de travail mais n’introduit pas de flexibilité supplémentaire.
  • Augmentation du salaire minimum à l’engagement à 80 % du salaire de référence. Tous les salaires inférieurs à 80 % du salaire de référence seront relevés à 80 % dès le 1er janvier 2022.
  • Allongement du congé de maternité et de paternité de deux semaines chacun
  • Nouvel article sur le télétravail : le télétravail reste volontaire et le choix de télétravailler pourra être révoqué ultérieurement. Tou·tes les collaborateur·trices continuent de disposer d’une place de travail dans l’entreprise.
  • Carrière en arc : dès 58 ans, il sera désormais possible de réduire son taux d’occupation de 10 % par année, jusqu’à un maximum de 50 % du taux initial, tout en maintenant le niveau de la rente de la caisse de pension.
  • Commission arbitrale et tribunal arbitral : ces deux instances auront davantage de compétences pour régler les conflits entre la SSR et le SSM sur l’application de la CCT.

Le SSM se félicite de ces résultats qui sont dans l’intérêt de l’ensemble du personnel de la SSR. Nous tenons à remercier tout particulièrement nos membres qui soutiennent notre travail et rendent ces avancées possibles. Les améliorations apportées à la CCT témoignent de la vitalité du partenariat social et de la volonté de la SSR de garantir des conditions de travail équitables, même en cette période de crise dans le secteur des médias. Cela est réjouissant pour le personnel et contribue à la qualité des productions SSR, ce qui est dans l’intérêt du public qui finance la SSR.

 

Archive

CCT SSM-SSR 2022

CCT SSM-SSR 2013
CCT SSM-SSR 2009
CCT SSM-SSR 2004
Protocole additionnel CCT

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Chercher