Un rapport accablant qui appelle à un changement en profondeur

Un rapport accablant qui appelle à un changement en profondeur

Aujourd’hui, le rapport du Collectif de Défense a été présenté au personnel de la RTS. Les secrétaires syndicaux du SSM romands l’ont reçu hier soir seulement après avoir signé une clause de confidentialité qui n’était pas prévue dans le mandat initial. Le rapport confirme les positions du SSM alors que les mesures proposées par la SSR sont largement insuffisantes et que les engagements à mener des enquêtes sur la chaîne de responsabilité manquent toujours.

Un rapport accablant qui confirme la position du SSM

Ce rapport confirme ce que le SSM dénonce sans avoir être entendu pendant des années. La SSR doit prendre conscience de ce fait et enfin respecter son partenaire social. Il ne s’agit pas que de harcèlement ou de mobbing mais bien du mode de gestion de l’entreprise qui est en question. Le rapport insiste longuement sur les conséquences néfastes d’une forme de restructuration permanente de l’entreprise se déroulant sans y associer le personnel et d’une verticalisation accrue du management. La SSR doit donc changer en profondeur.

Des mesures largement insuffisantes

Les mesures annoncées ce matin et décidées avant lecture du rapport du Collectif de Défense sont en ce sens largement insuffisantes. C’est une nouvelle occasion manquée par le CA de la SSR de mettre en place le changement nécessaire. On risque de nouvelles crises si on ne modifie pas en profondeur les structures de l’entreprise. Le SSM n’est donc pas satisfait des annonces faites par le CA de la SSR de ce matin.

Des enquêtes doivent être ouvertes immédiatement sur la chaîne de responsabilité

Par ailleurs le SSM est toujours en litige avec le CA de la SSR sur le rendu du rapport intermédiaire Epard-Zuin sur la chaîne de responsabilité. Pour rappel, il lui a été délivrée par le CA de la SSR qu’un résumé et non pas la version complète anonymisée. Pire, le CA de la SSR se refuse à l’heure actuelle à lancer de nouvelles enquêtes sur la chaîne de responsabilités. La position de Gilles Marchand qui prétend traiter les situations avec une tolérance zéro alors qu’il a fait preuve de laxisme dans le passé n’est pas crédible.

 

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Chercher