Les syndicats disent OUI au paquet d’aide aux médias communiqué du 20.12.21

Oui à la diversité et à la qualité – Oui au paquet d’aide aux médias

Dans le cadre des votations du 13 février 2022, les syndicats des médias SSM (syndicat suisse des mass médias) et syndicom ainsi que l’Union syndicale suisse (USS) s’engagent clairement pour un Oui au «train de mesures en faveur des médias». Le paquet permet de réaliser des investissements aussi bien dans le journalisme que dans les rédactions locales, et de promouvoir les médias en ligne ainsi que les radios locales et les télévisions régionales. Il renforce donc le service public médiatique et les conditions de travail dans l’étendue requise. Un Non à ce projet de loi bloquerait des années durant la politique nationale des médias et accentuerait la désertification du paysage médiatique.

Les recettes publicitaires chutent, les revenus des médias diminuent. Et en Suisse aussi, on observe une concentration accrue, voire par endroits une monopolisation du paysage médiatique. Cela conduit à une perte de diversité et à un appauvrissement, en particulier pour les médias locaux et régionaux. Il faut un soutien public aux médias pour que cette tendance puisse être enrayée. C’est la seule façon de renforcer l’indépendance économique des médias et d’assurer la survie des journaux régionaux, des médias en ligne et des chaînes privées. Et c’est la seule manière de garantir sur l’ensemble du territoire le service public médiatique absolument indispensable à une société de l’information démocratique.

Garantir la qualité des médias
Assurer un journalisme de qualité protège des fake news. En ce sens, il est essentiel de promouvoir la formation et le perfectionnement professionnel des journalistes ainsi que le service de base de l’ATS et le travail éthique des médias dont le Conseil de la presse se porte garant. Pour que le projet de loi soit efficace, les employeurs doivent également s’impliquer. Les syndicats les appellent à investir en priorité dans leur personnel et à veiller, en collaboration avec les syndicats des médias, à des conditions de travail équitables. Le paquet d’aide aux médias fournit une base visant à augmenter les budgets pour les indépendant-e-s, afin qu’ils puissent apporter leur contribution importante à la diversité des médias.

Améliorer les conditions de travail dans la distribution matinale
Des salaires bas et peu réglementés ainsi que des conditions de travail difficiles prévalent dans la distribution matinale. Cette situation devrait enfin s’améliorer, car le paquet d’aide aux médias comporte une obligation de négocier une convention collective de travail. Elle constitue la meilleure protection pour le personnel. Ici syndicom a pu franchir une étape importante déjà avant la votation: des négociations CCT ont été entamées dans la branche de la distribution. Le paquet contribuerait toutefois aussi à maintenir la pression sur les employeurs dans cette branche. Par ailleurs, il permet de garantir le volume de la distribution matinale et quotidienne, et apporte une contribution à la garantie des emplois.

Renforcer la démocratie
Sans de bonnes conditions-cadres pour le journalisme, seul l’argent décide des contenus qui parviennent aux lecteurs. Si des questions désagréables ne sont plus posées et si des enquêtes approfondies ne sont plus menées, la porte est grande ouverte aux fake news et à la propagande. Le paquet d’aide aux médias veille à ce que les tout-puissants et les nantis soient eux aussi pointés du doigt.

Renseignements complémentaires:

Judith Stofer, secrétaire syndicale du SSM
Stephanie Vonarburg, responsable du secteur Médias
Reto Wyss, secrétaire central de l’USS

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Chercher