Mise en garde des syndicats des médias: la Commission des transports et des télécommunications du Conseil national veut restreindre la liberté des médias

Les trois organisations des professionnels des médias et des journalistes en Suisse – SSM, syndicom et impressum – mettent en garde contre la récente décision de la Commission des transports et des télécommunications du Conseil national (CTT-N) qui entend transférer l’essentiel de la compétence d’octroyer les concessions de radio et télévision du Conseil fédéral au Parlement. En déposant une telle motion, la CTT-N ouvre tout grand la porte à une politisation des médias, car elle compromet leur indépendance à l’égard des partis politiques.

La majorité de droite montre ainsi qu’elle entend, dans le débat sur le service public dans le domaine des médias, non seulement limiter le champ d’action de la SSR mais également exercer une influence politique sur les contenus véhiculés par les médias. Dans une démocratie digne de ce nom, une telle logique est intolérable.

En outre, cette volonté de la droite ne s’arrêtera pas à la radio et à la télévision, mais menace toutes les autres rédactions, comme d’autres pays en ont fait l’expérience.

Les trois syndicats des médias invitent donc le Conseil national et le Conseil des Etats à revoir cette décision de la CTT-N et à défendre le principe suisse de l’indépendance des médias face à l’Etat.

Pour plus de renseignements:
– Philipp Cueni, secrétaire Politique des médias SSM, 061 681 79 37
– Stephanie Vonarburg, secrétaire centrale syndicom, 079 773 40 53
– Nathalie Weber, secrétaire centrale impressum, 079 361 98 93

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Publications

Edito
 Magazine des médias

Chercher