L’initiative No Billag menace 13 500 emplois – Les conséquences d’un Oui à No Billag seraient catastrophiques pour l’emploi

no_billag

Un Oui à No Billag n’aurait pas seulement des conséquences désastreuses sur les plans étatique, démocratique, régional, linguistique et médiatique. Si l’initiative était acceptée, elle aurait aussi des répercussions existentielles sur celles et ceux qui travaillent dans la culture et les médias : 13 500 emplois et 1,8 milliards de francs sont en jeu. Une dégradation des conditions de travail feraient aussi baisser la qualité des médias. 

L’article complet de Melanie Berner, SSM sur le site de l’USS.

Nous ne sommes pas seuls – messages de solidarité de toute l’Europe

unnamed

L’offensive actuelle contre l’audiovisuel de service public en Suisse choque également nos collègues de toute l’Europe.

Nous avons reçu des messages vidéo, en particulier d’Allemagne et d’Espagne,

ainsi que des courriers de solidarité de France, Autriche, Irlande, Tchéquie, Pays-Bas, Royaume-Uni, du Conseil consultatif des syndicats des professionnels de la culture d’Europe orientale, du Caucase et d’Asie centrale, Caucase et de la Fédération syndicale internationale UNI global union.

 

No Billag: une initiative qui détruit des milliers d’emplois

bougie

Tout le monde parle aujourd’hui de No Billag. L’une des conséquences les plus catastrophiques de cette initiative n’est pourtant presque jamais abordée dans les débats, à savoir ses effets économiques et le destin de milliers de personnes qui, si elle était acceptée, perdraient leur emploi. Une partie importante de ces professionnel·le·s sont organisé·e·s au sein du Syndicat suisse des mass media (SSM).  Continuer …

Large soutien à la grève de l’ATS

img_6254

Le Syndicat suisse des mass media (SSM) exprime son soutien à tout le personnel touché par les licenciements au sein de l’ATS et sa pleine solidarité à l’égard des grévistes.  Continuer …

FacebookTwitter
Menü