Pas de futur sans culture ! Le SSM inquiet des coupes imposées par la SSR aux rédactions culturelles

Alors que le monde de la culture en Suisse se débat dans la plus grande crise qu’il ait jamais connu depuis des décennies, la SSR restructure et ampute ses rédactions culturelles dans toutes les unités d’entreprise. Le Syndicat suisse des mass media (SSM) est inquiet. Il demande à la SSR d’arrêter ces coupes, de respecter la Concession et de mieux associer le personnel au processus de transformation dans l’entreprise.

Coupes dans les rédactions culturelles : Espace 2, Rete Due, SRF Kultur

A l’instar des principaux éditeurs de Suisse, la SSR se soumet à la logique du marché et procède à des coupes sombres dans les rédactions culturelles de toutes les régions. En Suisse romande, une nouvelle stratégie a été adoptée au printemps 2020. Espace2 est devenue une chaîne musicale alors que les émissions « parlées », comme la littérature, ont été transférées sur des formats numériques.

En Suisse italienne, un sort semblable attend Rete Due. Le projet « Lyra » prévoit une refonte radicale de l’offre culturelle, avec une amputation considérable des contributions parlées et des émissions d’approfondissement.

Quant à SRF Kultur, les mesures d’économie s’y suivent et se ressemblent. De nouvelles émissions seront supprimées (Nachtflug, fiori musicali), d’autres devront se réorienter (Kulturplatz, Kontext) ou disposeront de moins de ressources (Kulturplatz, DOK, Sternstunden etc.).

Les émissions culturelles – un mandat plus important que jamais

Invoquant la transformation numérique et la volonté de toucher un public aussi large et jeune que possible, la SSR réduit de plus en plus la culture à la portion congrue. Le SSM juge cette évolution préoccupante et s’interroge sur le respect de la Concession. La SSR a un mandat de prestations, d’offre et de promotion dans le secteur culturel et ne doit pas s’adresser uniquement à un public majoritaire. L’information et l’approfondissement culturels dans toutes les régions du pays sont au cœur de ce mandat.

Ciment de notre société, la culture est aujourd’hui plus importante que jamais, alors que la vie culturelle et les professionnels de la culture en Suisse traversent une crise sans précédent. Il est désastreux que dans un tel contexte la SSR affaiblisse encore davantage la scène culturelle suisse, en supprimant ou en affaiblissant des émissions culturelles de qualité.

Le grand oublié : le personnel

Dans toutes les unités d’entreprise, les employé·es résistent aux réductions imposées aux rédactions culturelles. Ils/elles ont à plusieurs reprises uni leurs forces pour déplorer le fait de n’être guère associé·es au processus de transformation et de ne pas pouvoir apporter leur expertise professionnelle.

Au Tessin, 85 % des journalistes ont signé une pétition pour sauver Rete 2 mais, par crainte de la répression, ils/elles ont choisi la voie du soutien anonyme, confiant au SSM le soin de certifier les signatures et soumettre la pétition à la direction de RSI au nom du personnel.
Le processus de transformation de l’entreprise et les coupes budgétaires qui y sont associées provoquent une grande incertitude chez les employés.

Le SSM invite la SSR et les responsables des rédactions culturelles des unités d’entreprise à cesser les coupes sombres dans le domaine culturel, à respecter la Concession, à associer plus étroitement le personnel aux processus de transformation nécessaires et à renforcer le paysage culturel suisse au lieu de l’affaiblir davantage en cette période exceptionnelle.

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Chercher