Prolongation de la CCT SSR jusqu’à fin 2020 & compensation de la suppression de la prise en charge des redevances de réception par la SSR

Dans sa newsletter du 13 décembre 2018, le SSM expliquait où en étaient les pourparlers entre le syndicat et la SSR pour la prolongation de la Convention collective de travail de la SSR (CCT). Une solution a entre-temps été trouvée pour compenser la suppression de l’article 15 (prise en charge des redevances de réception). Si cette solution est approuvée par les instances internes du SSM, la CCT SSR pourra donc être prolongée jusqu’à fin 2020.

La SSR a décidé d’accorder au personnel une allocation unique d’au moins 800 francs (pour un plein temps) à titre de mesure salariale. Le SSM prend acte de cette solution qui compense jusqu’en 2020 la prise en charge par la SSR des redevances de réception. Cette allocation unique est cependant insuffisante pour pouvoir être considérée comme une mesure salariale pour 2019. Premièrement ce n’est pas une mesure durable, deuxièmement elle ne compense ni le renchérissement cumulé (1,2 %), ni les mesures salariales individuelles. Au vu des mesures d’économie actuelles, le SSM renonce toutefois à faire appel à un tribunal arbitral.

Pour le SSM, il est d’ores et déjà clair qu’il faudra pour 2020 des mesures salariales dignes de ce nom, intégrant donc des ressources suffisantes pour la compensation du renchérissement et le développement salarial du personnel qui n’a pas encore atteint 100 % du salaire de référence.

La CCT actuelle sera prolongée et arrivera à échéance fin 2020. Rappelons pour la CCT 21 l’affirmation de la SSR selon laquelle la suppression de l’article 15 ne doit causer aucun préjudice au personnel. Le SSM attend donc que l’équivalent de l’article 15 soit sur la table des négociations pour la CCT 21.

Le SSM salue le fait que la SSR ait pu, à la faveur d’autres mesures qui concernent notamment les cadres, limiter à 170 postes la réduction de l’effectif pour les quatre prochaines années. Il table sur les consultations en cours auprès du personnel de la RTS à Genève et à Lausanne ainsi que sur les consultations à venir au sein du studio radio de Berne pour réduire encore le nombre de postes à supprimer.

Une année mouvementée vient de se terminer. La nouvelle année nous réserve plusieurs défis de taille. Dans des périodes aussi difficiles, il est d’autant plus utile d’être affilié à un syndicat.

En effet, le SSM doit pouvoir compter sur le soutien du personnel pour défendre le bon niveau de la CCT actuelle et, surtout, l’améliorer encore lors des prochaines négociations.

Secrétariat central ssm, 22 janvier 2019

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Publications

Edito
 Magazine des médias

Chercher