L’initiative No Billag menace 13 500 emplois – Les conséquences d’un Oui à No Billag seraient catastrophiques pour l’emploi

no_billag

Un Oui à No Billag n’aurait pas seulement des conséquences désastreuses sur les plans étatique, démocratique, régional, linguistique et médiatique. Si l’initiative était acceptée, elle aurait aussi des répercussions existentielles sur celles et ceux qui travaillent dans la culture et les médias : 13 500 emplois et 1,8 milliards de francs sont en jeu. Une dégradation des conditions de travail feraient aussi baisser la qualité des médias. 

L’article complet de Melanie Berner, SSM sur le site de l’USS.

Non siamo soli, attestazioni di solidarietà da tutta Europa

unnamed

Gli attacchi al servizio pubblico radio televisivo non prendono di mira solo noi, ma anche le colleghe e i colleghi di tutta Europa.

Ci sono stati inviati video di solidarietà dalla Germania e dalla Spagna.

E abbiamo anche ricevuto lettere di solidarietà anche da Austria, Francia, Irlanda, Cechia, Olanda, Gran Bretagna, dal Consultative Council of Cultural Workers’ Unions East Europe, Caucasus, Central Asia, e da UNI GLOBAL UNION, organizzazione sindacale mantello a livello internazionale.

 

No Billag: une initiative qui détruit des milliers d’emplois

bougie

Tout le monde parle aujourd’hui de No Billag. L’une des conséquences les plus catastrophiques de cette initiative n’est pourtant presque jamais abordée dans les débats, à savoir ses effets économiques et le destin de milliers de personnes qui, si elle était acceptée, perdraient leur emploi. Une partie importante de ces professionnel·le·s sont organisé·e·s au sein du Syndicat suisse des mass media (SSM).  Leggi …

FacebookTwitter
Menü