Confrontation à la SSR

Le Comité national du SSM du 3 avril a discuté des projets en cours à la SSR, et particulièrement des annonces de réduction de programme et de personnel faites dans la presse alémanique.

La crise financière touche aussi la SSR

Le Directeur général Armin Walpen a justifié le démantèlement envisagé par les sombres prévisions financières de la SSR. Sans augmentation de la redevance, les déficits devraient atteindre plusieurs dizaines de millions d’ici 2013. Après avoir épargné plus de 100 millions ces dernières années sans avoir opéré de réduction significative de l’effectif, de nouvelles économies ne pourraient être réalisées, selon Armin Walpen, que par des suppressions de programme et de personnel.

Le SSM entend combattre la suppression de programmes par tous les moyens

Le SSM a communiqué au Directeur général, lors d’un entretien qui s’est tenu le 30 mars 2009, qu’il combattrait les interventions dans la structure du programme, qui sont des atteintes au service public. Compte tenu que le renchérissement n’a plus été compensé depuis 9 ans et que la SSR doit prendre en charge des millions de charges supplémentaires en raison de décisions purement politiques (exonération de la redevance pour les rentiers bénéficant de prestations complémentaires, traductions pour les handicapés, coûts de la présence à l’étranger), il est urgent que le Conseil fédéral reconnaisse clairement la situation financière de la SSR : une augmentation de la redevance adaptée à la hausse des coûts est nécessaire. Pour cela, la Loi radio TV doit être modifiée et la publicité online doit être autorisée.

CCT et Loi sur le travail : le potentiel de conflit augmente

La SSR se comporte de manière inacceptable dans le domaine de la CCT :

  • Elle bloque un règlement équitable du nombre de jours fériés payés dans toutes les unités d’entreprise;
  • Elle a annulé une réunion convenue avec le SECO pour améliorer la planification
  • Elle traite avec indifférence la question des directives de planification et de protection de la santé.

Le SSM a exigé de la Conférence des chefs du personnel qu’ils acceptent de négocier de façon constructive, comme ils l’avaient promis lors des négociations de la CCT.

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Chercher