Voix off : SRF ne respecte pas le droit à la consultation

Jusqu‘à  maintenant, les lecteurs et lectrices des émissions d’information d’actualité (Tagesschau, 10v10, Glanz & Gloria) touchaient un honoraire forfaitaire pour chaque engagement. Dans le cadre du projet News 2015, SRF a décidé de supprimer les forfaits et de les remplacer par une rémunération à l’heure. Ce changement devrait aller de pair avec une modification complète des plans de service.
Pour les lecteurs et les lectrices, cela se traduira par une perte salariale conséquente. SRF explique certes que leur revenu total ne baissera pas, mais oublie de préciser qu’il faudra pour cela travailler beaucoup plus d’heures qu’aujourd’hui. A cela s’ajoute que la nouvelle configuration des plans de services ne permet guère une activité accessoire pourtant indispensable pour survivre.

L’article 36 CCT vaut aussi pour SRF
SRF se sert des congés modifications pour imposer ce changement profond des conditions de travail. Les RH autant que les supérieurs hiérarchiques se fichent du droit du personnel à être consulté qui « signifie que la SSR discute avec le personnel les questions d’organisation et de production internes qui concernent directement la situation de la personne dans l’entreprise ou ses rapports  de travail ». Quant à l’argument de la baisse des salaires, SRF ne veut tout simplement pas en entendre parler.

SSM : pas de licenciements !
Le SSM invite SRF à engager des négociations en tenant compte des arguments des lecteurs et lectrices et à trouver des solutions qui leur permettent de travailler dignement dans le nouveau contexte qui leur est imposé.
Et comme il faut du temps pour trouver des solutions équitables et que le projet News2015 se prolonge de toute façon, nous demandons qu’aucun licenciement ne soit prononcé en mars, tant que de nouvelles solutions n’auront pas été négociées.

Services courts : il faut négocier avec le SSM
SRF pensait pouvoir également faire l’impasse sur son obligation de négocier avec le SSM les services de moins de 8 heures. C’est inacceptable !

SSM Gruppe Fernsehen / tpc, Andreas Künzi, andreas.kuenzi[a]ssm-site.ch

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Publications

Edito
 Magazine des médias

Chercher