SSM se réjouit de l’augmentation des ressources pour la formation radio/TV

Communiqué de presse

Il y a désormais accord entre les deux Chambres fédérales sur l’affectation des excédents de redevance non utilisés.

Dans le cadre de la révision totale de la loi sur la radio et la télévision (LRTV), le Conseil national a décidé d’affecter à la formation et au perfectionnement professionnels les fonds non utilisés de la redevance destinée aux diffuseurs locaux et régionaux. Il s’est ainsi rallié à la position du Conseil des Etats et la décision est dès lors définitive.

Le SSM (Syndicat suisse des mass media) se réjouit de cette décision, pour laquelle il s’est beaucoup investi et qui satisfait une revendication importante de la branche des médias: une partie des réserves de redevance sera donc allouée à la formation et au perfectionnement des employés des diffuseurs ayant droit à une quote-part de la redevance.

Cela fait plusieurs mois que, pour convaincre les députés au Conseil national, le SSM a coopéré avec les associations représentants les radios privées (ASRP et RRR), les télévisions privées (TeleSuisse) et les éditeurs (Médias Suisse).

Lors de la session de printemps, le Conseil national avait rejeté par 96 voix contre 92 l’affectation de ces fonds à la formation et au perfectionnement, alors que le Conseil des Etats l’adoptait à une nette majorité au cours de la session d’été. Aujourd’hui, le Conseil national a suivi la Chambre haute par 98 voix contre 90.

Ce choix est important car les diffuseurs privés assument des coûts considérables de formation et de perfectionnement, apportant ainsi une contribution essentielle à la formation d’une relève de journalistes en Suisse, sans compter qu’ils remplissent, par leur travail d’information régionale, une mission démocratique vitale pour le débat politique.

La révision de la LRTV n’est cependant pas encore achevée. Le Conseil national a décidé une divergence avec le Conseil des Etats en acceptant l’opting out, c’est-à-dire la possibilité offerte à ceux qui ne possèdent ni radio ni télévision d’obtenir une exonération de la redevance.

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Publications

Edito
 Magazine des médias

Chercher