Directives de transfert nauséabonde

Sans attendre la prise de position du SSM, la SSR a rendu public son projet de « Directives de transfert et plan social ». Si vous n’avez pas encore lu ce projet, ne gaspillez pas votre temps. Voici un résumé de ce que la SSR entend par « solution juste et sociale » :

Lorsque le profil d’exigences a été modifié d’une manière ou d’une autre, les collaborateurs, même de longue date, doivent postuler pour occuper un poste dans l’entreprise fusionnée.

Si un collaborateur est rattaché à une fonction plus basse que la sienne, il doit accepter une baisse jusqu’à 20 points. S’il n’est pas d’accord, la SSR estime qu’il doit démissionner.

Si le collaborateur refuse le reclassement dans une fonction inférieure de plus de 20 points, il ne reçoit pas un franc du plan social en cas de licenciement.

Si un collaborateur se voit assigner un nouveau poste, il doit accepter une diminution de salaire jusqu’à 20%. S’il refuse la réduction de salaire, il ne reçoit pas un franc du plan social en cas de licenciement.

La SSR se réserve le droit d’ordonner unilatéralement une réduction du volume de travail. Pour la SSR, une réduction jusqu’à 25% est acceptable. Si le collaborateur refuse une telle réduction, il ne reçoit pas un franc du plan social en cas de licenciement.

Avec la fusion, de nombreux collaborateurs vont changer de lieu de travail. Pour la SSR, le changement est acceptable jusqu’à une durée de 120 minutes par trajet. Si le collaborateur refuse un changement de contrat qui entraîne jusqu’à 4 heures de déplacement quotidien, il ne reçoit pas un franc du plan social en cas de licenciement.

Il ne s’agit que de quelques dispositions de cette directive honteuse, que le SSM considère comme irrespectueuse vis à vis du personnel. Dès la semaine prochaine, nous commenterons chaque disposition de ce projet.

Plan social – bien plus mauvais que les précédents

Quant au plan social, personne ne s’étonnera qu’il soit foncièrement plus mauvais que tous ceux négociés jusque-là à la SSR. Une preuve de plus de la dégradation des conceptions de la justice et de la responsabilité sociale à la SSR.

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Chercher