Faire payer les petits en faveur des gros

Lors de sa séance du 16 septembre, le Comité national du SSM s’est occupé pour l’essentiel du projet de la SSR d’introduire une courbe salariale unique. Le projet prévoit de réduire massivement le potentiel de développement salarial des revenus bas et moyens. En revanche, les perspectives seront plus que positives pour les salaires les plus hauts, et avant tout ceux des cadres.

Antisocial, inutile et injuste économiquement

Le transfert massif de grosses sommes d’argent des petits revenus vers les gros revenus n’est pas seulement injuste. Il est aussi inutile. Certes, les comparaisons de salaires montrent qu’à la SSR certaines fonctions sont rémunérées au-dessus de la «valeur du marché». Mais ces analyses montrent également que l’ensemble du paquet salarial des cadres se situe au niveau du marché. Il n’y a donc aucune raison de favoriser les cadres avec un potentiel de développement plus élevé. La SSR peut opérer des corrections dans le cadre de la CCT actuelle (évaluation de la fonction, marge de progression salariale de 25%, absence d’automatisme pour atteindre le salaire de référence). L’employeur n’a donc aucunement besoin d’introduire une courbe des salaires unique qui favorise les hauts salaires.

Le SSM exige l’arrêt de l’opération

La direction générale de la SSR est déterminée à imposer coûte que coûte sa nouvelle politique salariale, et cela avant l’entrée en service du nouveau directeur général. Qui plus est, elle refuse toute négociation avec le SSM. Bien que tout cela ait pour conséquence des changements de fonction et de potentiel de développement salarial, la SSR n’entend pas proposer une modification du contrat, mais se contenter d’annoncer ces changements majeurs par une simple lettre au collaborateur.

Le SSM a exigé par écrit auprès de la direction générale que le projet soit abandonné. Si la SSR persiste à introduire unilatéralement une courbe salariale nationale, le SSM saisira le tribunal arbitral. Dans le même temps, le syndicat vous informera en détails sur les conséquences de toute cette histoire pour les petits et les gros salaires.

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Publications

Edito
 Magazine des médias

Chercher