Hâte toi lentement

Après deux jours de négociation dans la ville (en grève) de Bellinzona les 11 et 12 mars 2008, l’élaboration du futur contrat collectif de travail avance lentement et avec beaucoup de « si »

Pour une fois, les discussions n’ont pas porté sur l’annualisation du temps de travail voulue par la SSR mais sur les revendications du SSM touchant les autres grands thèmes du contrat collectif..

Notamment :

  • qui a droit à une CCT ?
  • avec quel salaire minimum à l’engagement ?
  • quelle progression salariale annuelle ?
  • quelle couverture en cas de maladie/accident ?
  • pourquoi toucher une indemnité de fonction et pendant combien de temps ?
  • et bien d’autres questions encore… ?

Le syndicat a obtenu de petites améliorations (provisoires) ça et là, mais rien d’important. La délégation de la SSR a clairement pour mandat de ne rien céder. Elle a mobilisé la discussion pendant 45 minutes pour savoir s’il était judicieux de biffer ou non le mot systématiquement dans une déclaration d’intention qui n’a pas de réelle conséquence.

Mais paradoxalement, la SSR veut impérativement conclure la CCT fin juin. Elle se déclare optimisme mais il reste peu de temps pour mener des négociations de détail sur le temps de travail, qui est le plat de résistance des pourparlers.

Le SSM mènera une consultation interne le 4 avril prochain (conférence professionnelle) pour faire le point de la situation. Mi avril, les négociations reprendront pendant deux jours à Fribourg et concerneront principalement l’annualisation du temps de travail. Il sera alors possible de faire une première évaluation des résultats intermédiaires.

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Chercher