Informations du Comité national

 

Mise en œuvre du plan social, offensive anti-SSR et restructuration du SSM

Procédure de consultation et mise en œuvre des mesures d’économie

Pour le personnel de la SSR et pour le SSM, la procédure de consultation est une amère déception. Plus de 400 propositions d’économie n’auront pas suffi à sauver un seul poste de travail. Force est de considérer dès lors que toute cette opération n’aura été qu’un alibi. La loi n’est pas étrangère à ce problème puisqu’elle oblige certes l’employeur, en cas de licenciement collectif, à mener une procédure de consultation mais le laisse ensuite entièrement libre de décider ce qu’il veut. Par contre, la mise en œuvre du plan social ne relève pas de la seule compétence de la SSR. A la faveur de multiples entretiens et d’interventions auprès des RH, le SSM a obtenu que ce processus se déroule correctement dans la plupart des cas. Une exception grave, cependant, celle du Tessin où des collaborateurs et collaboratrices ont été mis à la porte de manière indigne, ce qui a déterminé une crise profonde des rapports entre partenaires sociaux. Nous ne savons pas à l’heure actuelle comment pourra être rétabli le dialogue à la RSI.

La SSR, cible de No Billag et de l’offensive contre le service public radio-tv

L’offensive lancée contre les finances de la SSR et le service public de radio-télévision sera le grand défi à relever pour toutes celles et ceux qui souhaitent conserver une SSR indépendante. Beaucoup n’ont pas encore compris que les milieux bourgeois et néolibéraux veulent détruire l’institution SSR, les uns pour des raisons politiques, les autres pour des raisons purement économiques. Le SSM travaille d’arrache-pied à la préparation d’une campagne pour faire face à cette offensive.

Restructuration et campagne de syndicalisation

Plusieurs employés du SSM prendront leur retraite dans les trois années qui viennent, notamment le secrétaire régional de Genève, la secrétaire régionale de SRF, le chargé des questions médias et le secrétaire central. La présidence du SSM a décidé de saisir l’occasion de ces départs pour analyser le fonctionnement du SSM avec l’aide d’un spécialiste externe, Michael von Felten, l’ancien responsable des finances d’Unia. Si le SSM veut revoir ses structures, c’est aussi afin d’assurer le renouvèlement de l’effectif de ses membres. Il mènera une campagne de syndicalisation ciblée pour convaincre à nouveau plus de jeunes à adhérer au syndicat.

Secrétariat central SSM, 20 avril 2016

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Publications

Edito
 Magazine des médias

Chercher