Exercice SSR 2019: récompenser le personnel en 2020

Communiqué aux médias                                                                                                       

Le SSM, Syndicat suisse des mass media, prend note du résultat annuel négatif de la SSR pour 2019, résultat qui n’est pas seulement la conséquence de la baisse des recettes publicitaires et du plafonnement de la part de la redevance de la SSR, mais également des investissements prévus dans le plan de restructuration imposé à la suite de la votation sur l’initiative « No Billag ». Outre ces investissements, ce plan comprend un important programme d’économies à la réalisation duquel le personnel de la SSR contribue largement depuis 2018. Aujourd’hui, face aux conséquences de la pandémie de Covid-19, le SSM demande à la SSR de donner à son personnel un sentiment de sécurité et de s’abstenir de toute nouvelle suppression de postes en 2020.

Après la votation sur l’initiative « No Billag », la SSR a lancé en 2018 un plan de réforme et d’investissement impliquant un volume d’économies de 100 millions de francs. En 2019, ce montant a été porté à 150 millions de francs. Malgré cet énorme effort d’économie, les coûts de la restructuration, combinés à la baisse des recettes publicitaires et au plafonnement de la quote-part de la redevance de la SSR, ont produit un résultat d’entreprise négatif de 22,2 millions de francs.

Le personnel de la SSR a largement contribué aux mesures de réduction des coûts et a assuré, malgré les suppressions de postes, une programmation quasiment inchangée. Alors que la charge de travail est de plus en plus lourde, le personnel a aussi permis une économie supplémentaire en renonçant aux revendications salariales et à une augmentation générale des salaires. Le processus de transformation n’est pas encore achevé et le terme des mesures de réduction des coûts n’est pas en vue. Cela préoccupe le personnel. Au vu des conséquences de la pandémie de Covid-19, le Syndicat suisse des mass media appelle la SSR à agir en employeur responsable et à ne pas répercuter les conséquences financières de cette crise sur le personnel. Il demande donc à la SSR de renoncer à toute nouvelle suppression de postes en 2020.

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Chercher