Lettre ouverte à la Conseillère nationale Natalie Rickli

Madame la Conseillère nationale,

En tant que Présidente et porte-parole de la Commission des Transports et Télécommunications (CTT) du Conseil national, vous représentez, au sein du Conseil ainsi que vis-à-vis du public, les dossiers « service public » et « No Billag » discutés dans le cadre de votre Commission. Vous exercez donc, au titre de présidente de la CTT, une influence sur le traitement de ces thèmes au sein de la Commission.

Dans le même temps présidente de l’association « Aktion Medienfreiheit », vous êtes non seulement une adversaire de la SSR, mais représentez également, en tant que cadre employée par « Goldbach Media », les intérêts économiques patents de cette entreprise, qui est en concurrence directe avec la SSR dans le domaine du marketing et de l’acquisition de publicité.

Au titre de Conseillère nationale, vous remplissez une mission et responsabilité publique, et nous sommes convaincus que vous ne souhaitez pas être soupçonnée de poursuivre des intérêts particuliers à travers votre fonction.

C’est pourquoi nous vous demandons de séparer vos intérêts professionnels et votre travail politique, et de suspendre votre fonction de Présidente de la CTT sur ces questions de politique des médias.

Les trois organisations de la branche des médias
SSM, syndicom et impressum

 

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Publications

Edito
 Magazine des médias

Chercher