Communiqué de presse: Un arrêt du TF provoque une diminution importante des moyens de la SSR

Le Syndicat suisse des mass media (SSM) déplore vivement que la SSR doive assumer seule les conséquences financières dramatiques de l’arrêt du Tribunal fédéral relatif à la suppression de la TVA sur la redevance radio et télévision.

Il y a plusieurs années, la décision du Conseil fédéral d’exonérer les bénéficiaires de prestations complémentaires de l’obligation de s’acquitter de la redevance avait déjà provoqué un manque à gagner de plusieurs millions de francs pour la SSR. Aujourd’hui, c’est une fois de plus une décision externe, prise par le Tribunal Fédéral, qui se traduit par un déficit énorme dans les caisses de la SSR. Ainsi, alors que la SSR peut se targuer d’une excellente gestion financière depuis des années, son bilan bascule subitement dans les chiffres rouges.

Le public radio et TV ainsi que le personnel de la SSR feront l’un et l’autre les frais de cette décision. Le public parce qu’il est impossible de compenser un tel manque à gagner de plusieurs dizaines  de millions sans amputer les programmes. Le personnel, parce qu’après avoir subi plusieurs trains de mesures d’économie, il doit maintenant craindre des suppressions de places de travail.

Pour le cas où la SSR déciderait de réduire le nombre d’emplois, le SSM attend de celle-ci qu’elle ne recoure pas à des licenciements mais privilégie les retraites anticipées et les modèles de job sharing. Il est en effet aujourd’hui essentiel d’aménager de manière socialement supportable les effets négatifs de l’arrêt du TF dans le cadre d’un dialogue entre partenaires sociaux.

 

Pour plus de renseignements :
Ruedi Bruderer, président SSM, tél. 079 254 47 26
Stephan Ruppen, secrétaire central SSM, tél. 079 215 14 18

 

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Chercher