Merci Patron!

Le comité de direction de la SSR, mené par le nouveau directeur général Roger de Weck a décidé les mesures salariales suivantes pour 2012 :

0 franc d’augmentation réelle des salaires

0 franc de compensation du renchérissement

0 franc d’adaptation des indemnités au renchérissement

0 franc pour les rentes des employés retraités de la SSR

entre 0.5 et 1% par UE pour les développeurs

un montant unique de 700 francs (au pro rata du volume de travail)

Le paquet a été refusé par le Comité national du SSM.

Le montant prévu pour la progression salariale est fortement insuffisant pour assurer des augmentations de salaire décentes à tous les développeurs. Les montants individuels seront soit dérisoires, soit octroyés de façon arbitraire. Les salarié(e)s qui ont déjà leur plein salaire (100% du salaire de fonction) subiront une nouvelle érosion de leur pouvoir d’achat.

L’absence d’automatismes salariaux contraignants dans le contrat collectif de travail (CCT) permet à la SSR de traiter son personnel comme la 5ème roue du char. Dans la prochaine CCT, dont les négociations commencent en décembre, le syndicat veut réintroduire des droits pour les salariés de l’entreprise.

Mais une telle amélioration du contrat collectif doit être activement soutenue par l’ensemble du personnel car la direction SSR a d’ores et déjà donné le ton patronal et anti-salariés qu’elle adoptera pendant ces négociations.

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Publications

Edito
 Magazine des médias

Chercher