Mesures salariales 2014 : augmentation générale – mais pas pour tous

Après deux séances de négociation, le SSM et la SSR se sont mis d’accord sur les mesures salariales suivantes pour 2014 :

➢ La majorité des employé-e-s recevra une augmentation de salaire de 0,7%.

➢ Aucune augmentation pour les 55 ans et plus (voir la critique du SSM sur ce point ci-dessous).

➢ Les employé-e-s dont le salaire dépasse 110% du salaire de référence recevront la moitié de l’augmentation générale, soit 0.35%.

0,8% pour les augmentations individuelles

Pour amener les employé-e-s à leur salaire de référence (100%), la masse salariale sera augmentée de 0.8%. Pour permettre à l’ensemble des « développeurs » d’atteindre en une fois leur salaire de référence, la SSR devrait y consacrer 7,3% de la masse salariale. En se fondant sur le délai de progression de 10 ans mentionné par la CCT, ce sont 0,73% qui devraient y être consacrés chaque année. Avec 0,8%, nous sommes donc dans la cible.

Notre analyse

Lors du deuxième round, le SSM a pu améliorer l’offre initiale de la SSR de 0,2% tant pour l’augmentation générale que pour le développement individuel. Néanmoins nous désapprouvons l’exclusion des 55 ans et plus du droit à l’augmentation générale sous prétexte qu’ils bénéficient de conditions favorables dans le cadre du changement de primauté de la caisse de pension SSR (CPS).

La SSR agit de manière déloyale en invitant cette catégorie d’âge à approuver un changement de primauté qui lui garantit des droits acquis, pour ensuite la punir dans le cadre des mesures salariales. Par ailleurs, nous contestons toujours l’entrée en vigueur de ces dernières au 1er avril 2014, une pratique qui fait perdre au personnel 3 mois d’augmentation mensuelle.

 

 

 

 

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Publications

Edito
 Magazine des médias

Chercher