Mesures salariales 2015

Pas d’augmentation générale mais des adaptations individuelles

En dépit de sa bonne situation financière, la SSR n’a pas cédé une once à son personnel lors de la deuxième séance des négociations salariales pour 2015. Elle en restera donc à l’augmentation de 0,8% de la masse salariale pour rapprocher les salaires des développeurs du salaire de référence (salaire 100%).

Pas de discrimination d’un collectif de personnel

Après avoir affirmé que les adaptations salariales se concentreraient sur les personnes dont le salaire atteint 95% ou moins du salaire de référence, la SSR a clarifié sa position en assurant au SSM qu’elle n’entendait en aucun cas priver de manière générale d’une augmentation les personnes dont le salaire dépasse 95% du salaire de référence. Cela aurait constitué une discrimination que le SSM n’aurait en aucun cas pu accepter et qui l’aurait contraint à faire appel à l’instance d’arbitrage. Nous verrons lors de la mise en œuvre des mesures salariales au printemps 2015 ce que la SSR entend par « augmentations individuelles axées sur les besoins » pour les développeurs.

La SSR continue de miser sur les primes

Ce n’est pas un secret : le SSM est opposé au versement de primes individuelles, raison pour laquelle le volume des primes n’est pas négocié lors des entretiens annuels sur les mesures salariales. Le SSM prend donc simplement acte de la volonté affirmée de la SSR de consacrer en 2015 également 0,8% de la masse salariale aux primes.

**Le SSM vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année**

Secrétariat central SSM, 22 décembre 2014  

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Publications

Edito
 Magazine des médias

Chercher