Non à l’impôt sur les médias proposé par l’UDC

Communiqué du Syndicat suisse des mass media à propos de la révision de la loi sur la radio et la télévision (LRTV)

Lors de la session de printemps en cours, le Conseil national se penchera sur la révision partielle de la loi sur la radio et la télévision (LRTV). Le SSM est favorable au changement de système en vertu duquel la redevance de réception ne sera plus liée à la possession d’un appareil de réception mais devra être versée par chaque ménage et chaque entreprise. Comme le montant de la redevance par ménage sera moins élevé qu’aujourd’hui, le SSM tient à rappeler qu’il faut à tout prix éviter de réduire la somme totale affectée au financement du service public.

Le SSM s’oppose fermement à la revendication de l’UDC visant à percevoir la redevance avec l’impôt fédéral direct et d’en faire apparaître le montant dans les comptes d’Etat. La redevance deviendrait ainsi un instrument de la politique à l’égard des médias, ce qui compromettrait l’indépendance des médias vis-à-vis de l’Etat.

Comme ces dernières années la totalité des redevances encaissées n’a pas été reversée à la SSR ou aux diffuseurs privés de radio et télévision via le splitting de la redevance, la caisse enregistre un excédent. Le SSM demande que les ressources non utilisées soient affectées à la formation et au perfectionnement des professionnels des médias privés.

Pour plus de renseignements, veuillez vous adresser à :

Ruedi Bruderer, président central SSM, 079 254 47 26
Stephan Ruppen, secrétaire central SSM, 079 215 14 18

Photo: Services du Parlement 3003 Berne

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Chercher