Non aux attaques populistes contre le service public radio/TV

Le SSM tient à exprimer sa vive inquiétude face aux attaques contre le financement du service public de radio/télévision et contre la SSR. Ces attaques lancées par la droite bourgeoise visent la destruction du système suisse qui garantit une offre large de programmes de radio et de télévision sur l’ensemble du territoire, dans les quatre langues nationales. Seule une SSR forte peut proposer de multiples offres de programmes, destinés à de petits publics et que le marché ne pourrait financer.

Le SSM considère que cette offensive contre la SSR est une manœuvre politique venant en particulier de l’UDC qui veut museler un journalisme indépendant et qu’il faut situer dans le contexte des efforts de milieux proches de l’UDC visant à exercer une influence plus forte sur la presse ainsi que sur les radios et télévisions privées.

Une démocratie vivante a besoin d’une multitude de médias de qualité indépendants. Le SSM reconnaît donc le rôle essentiel que jouent la presse, les radios et les télévisions à côté de la SSR. Il est dès lors favorable d’une manière générale à une aide publique aux médias. Par contre, il s’oppose à la restriction de l’offre de programmes SSR sur Internet. Le SSM appelle la SSR et les éditeurs à développer ensemble des solutions de plateformes Internet afin de renforcer les médias en Suisse.

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Chercher