Permanence = piquet ? Un succès pour le SSM !

Enfin une réponse définitive au différend qui oppose le SSM à SRF. Les permanences sont des services de piquet !

Le Seco confirme l’interpretation du SSM et les droits du personnel de SRF.

La loi sur le travail doit s’appliquer sans exception à la SSR, donc également aux journalistes du studio de Bâle de SRF qui fournissent des services de permanence. C’est ce que vient de confirmer le SECO à l’issue d’une réunion tripartite réunissant SRF, SSR et SSM.

Le SSM se bat 

Fin 2012, SRF introduit au studio de Bâle des services de permanence élargis qui impliquent que le personnel qui y est affecté doit être atteignable 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Depuis, le SSM se bat pour que ces services soient reconnus comme des services de piquet, ce que, contre toute logique, SRF refuse.

Le SSM l’emporte face à la résistance de SRF et SSR

En dépit des multiples interventions du SSM auprès des directions RH de SRF et de la SSR, de la Commission du Partenariat social, du directeur général, des Inspectorats du travail de Bâle-Ville et de Zurich, en dépit de nombreuses séances et prises de position, SRF, soutenue par la SSR, refusait d’appliquer le règlement en vigueur sur les services de piquet et d’indemniser le personnel affecté à ces services.

Face aux atermoiements de SRF et de la SSR, la persévérance du SSM a fini par l’emporter : le SECO a donné raison sur toute la ligne au syndicat, et ainsi à la protection du personnel.

Le SSM interviendra maintenant pour que toutes les personnes concernées touchent rétroactivement les indemnités auxquelles elles ont droit.

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Publications

Edito
 Magazine des médias

Chercher