Redevance divisée en deux : jeu dangereux avec le populisme

Le SSM a réagi avec la force et la clarté nécessaire par un communiqué de presse à la pétition de Natalie Rickli (UDC) demandant la réduction de moitié de la redevance, en attirant l’attention sur le populisme évident de la collaboratrice de la société Goldbach Media.

A la manière typique de l’UDC, la pétition réclame une diminution de 57 % de la redevance, sans se préoccuper des conséquences. Le SSM est toutefois convaincu que la majorité des consommateurs/trices et des représentant-e-s politiques sont suffisamment intelligents pour donner un refus clair à la pétition.

Un débat sur ce qui entre ou non dans le mandat de service public est légitime, mais il devrait être mené de manière loyale et en tenant compte des besoins de la Suisse romande et du Tessin.

A quelle hauteur faut-il fixer le service public ?

Cette question sera au centre du débat dans le cadre de l’Assemblée des délégués du SSM, le 17 juin 2011 à Zurich.

Jean-Bernard Münch (SSR), Christa Markwalder (PLR), Jürg Bachman (Président de l’Association suisse des radios privées) et Christian Mensch (chef de la rédaction du Palais fédéral de la Basler Zeitung) participeront à un débat contradictoire sur ce thème, et nous nous attendons à une discussion captivante.

La table ronde débutera à 14h au «Zunfthaus zur Schmiden» (Marktgasse 20, 8001 Zurich). Les invités et les non membres sont cordialement invités.

Caisse de pension SSR : intérêt et désavantages d’un changement de primauté

Actuellement, tous les collaborateurs/trices de la SSR, à l’exception de celles et ceux payés à l’heure, sont au régime de la primauté des prestations.

Suite à une recommandation de la Commission des finances de la Confédération, les avantages et inconvénients d’un transfert de la primauté des prestations à la primauté des cotisations seront clarifiés dans le cadre d’un groupe de projet paritaire.

Le SSM participera à ce groupe de projet à une condition : tant le conseil de fondation de la CPS que l’employeur SSR doivent garantir par écrit qu’un éventuel changement de primauté serait soumis à l’acceptation des assurés à travers une votation générale.

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Chercher