Le personnel veut une CCT SSR équitable mais refuse son démantèlement

Le quatrième et dernier round de négociation pour renouveler la convention collective de travail (CCT) de la SSR débute aujourd’hui à Bienne. Le Syndicat Suisse des Mass media remettra à la délégation de la SSR la pétition « Stop au démantèlement de la CCT », pour laquelle 2300 signatures ont été recueillies dans les studios. Ce large soutien démontre que le personnel n’est pas prêt à accepter les détériorations exigées par la SSR.
 
A l’issue de ce round, la SSR décidera s’il y aura une CCT ou un vide contractuel en 2013. Ce dernier cas de figure signifierait que la direction de la SSR romprait avec une pratique de partenariat social qui a fait ses preuves pendant des décennies.
 
La pétition souligne que la SSR est une entreprise de  service public  qui ne peut pas fonctionner selon les principes sommaires du marché. La SSR est financée par la redevance, a un but non lucratif et remplit un rôle déterminant pour l’information et la formation d’opinions en Suisse. Ce mandat implique aussi une responsabilité vis-à-vis de son personnel.
 
Dans une entreprise de médias, les collaborateurs représentent le capital principal. Le SSM demande à la SSR de respecter la voix de ses employés dans ces négociations et de conclure une CCT simple, mais juste.

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Chercher