CPS: Après un long débat, le SSM décide de recommander le NON

Vote sur le changement de primauté de la caisse de pension

Le SSM s’est penché sur la question du changement de primauté avant que ne débutent les négociations CCT de l’année dernière. Cette réflexion s’est poursuivie jusqu’au terme de ces négociations. Il était en effet évident que toute décision sur le changement de primauté allait entraîner de vives discussions. La nouvelle présidence du SSM a donc décidé, lors de sa première séance de décembre 2012, que les arguments favorables et opposés au passage à la primauté des cotisations seraient présentés aux membres du Comité national, au cours de plusieurs séances. Elle a également décidé que les arguments pour le OUI et pour le NON, seraient présentés dans l’information écrite destinée aux membres qui précèdera la votation générale.

Le Comité national, auquel il incombe, en vertu des statuts du SSM, de déterminer un mot d’ordre de vote, a donc étudié la question du changement de primauté au cours de trois séances.

  • Lors de la première séance, M. Vauclair, l’expert actuariel de la CPS, a présenté la solution de passage de la primauté des prestations à la primauté des cotisations.
  • Lors de la deuxième séance, en février, l’expert actuariel de Pittet Associates SA a proposé un examen critique de la proposition de primauté des cotisations. Ont également participé à cette séance le nouveau conseiller du SSM au sein de la CPS, Jorge Serra, ainsi que la représentante du SSM au Conseil de fondation, Barbara Büttner.
  • Enfin, en juin, toutes les informations relatives au changement de primauté étant connues, le président du Conseil de fondation de la CPS et responsable des Ressources Humaines de la SSR, M. Waldmeier, a exposé au Comité national les avantages du projet et invité le SSM à recommander le OUI au changement.

La présidence du SSM proposa ensuite au Comité national de laisser aux membres la LIBERTé de VOTE. Après une longue discussion, le CN a cependant décidé de recommander le NON. La majorité estime en effet que les intérêts à moyen et à long terme des assurés seront mieux préservés avec le maintien du système de primauté des prestations, en dépit des mesures d’accompagnement au changement favorables pour les assurés de plus de 50 ans.

La première partie de cette information aux membres explique les raisons qui ont amené le Comité national du SSM à recommander le NON. Un deuxième article présente les arguments de la minorité favorable au changement de primauté.

->        Article pour le NON : information (pdf)

->        Article pour le OUI : information (pdf

Remarque finale

Chaque assuré, quel soit son âge, est très directement concerné par la décision sur le changement de primauté. Il est donc important que chacun participe à ce vote en toute connaissance de cause, en étudiant attentivement les conséquences de son vote sur sa situation d’assurance et donc sur sa future rente.

 

 

 Contribuer

Ihr Kommentar

Bitte füllen Sie alle Felder aus.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

 

FacebookTwitter
Menü

Autres langues

Rumantsch

English 

Publications

Edito
 Magazine des médias

Chercher